Création du groupe parlementaire "Libertés et Territoire"


Je vous présente la déclaration politique du groupe parlementaire "Libertés et Territoires" dont nous faisons partie, mes collègues Michel Castellani, Jean Félix Acquaviva et moi même.

Je vous invite à lire intégralement cette déclaration afin de bien prendre connaissance des enjeux de cette dernière.
 
Il faut également savoir que la constitution de ce groupe n'est pas le fruit du hasard, nous avons très longuement échangé avec les autres députés, beaucoup de débats et de discussions sur des sujets importants qui nous concernent tous.

L'appui entre autres de Hervé Morin nous a également permis de toucher des députés comme Charles de Courson et de les sensibiliser au changement que connait la Corse depuis plusieurs années, confirmé par les urnes à plusieurs reprises et par conséquent leur exposer notre vision de l'avenir que nous souhaitons pour notre île.

Comme nous l'avons entendu, non nous ne faisons pas partie de la majorité gouvernementale, nous sommes un groupe minoritaire indépendants, avec des membres venus de divers horizons politiques.
Actuellement le groupe est composé de 16 membres (à savoir qu'un minimum de 15 est requis pour le dépôt)
 
Les phrases clés de la déclaration 
"Nous donnerons la parole à tous les territoires oubliés [...] les territoires ruraux et de montagne, en luttant contre toutes les formes de fractures territoriales. Nous défendrons, enfin, de manière décomplexée, une organisation territoriale plus décentralisée."

"Nous sommes particulièrement attachés à la défense et au développement de nos institutions locales et territoriales, dans toute leur diversité et par le biais d'innovations élaborées démocratiquement, pouvant aller jusqu'à une vraie autonomie politique et décisionnelle, pleine et entière, au sein de la République, comme en Corse..."
 
Un groupe parlementaire, ça change quoi au final ?
 
  • Temps de parole supplémentaire pour les débats et les questions au gouvernement
  • Collaborateurs supplémentaires
  • Moyens financiers* et matériels augmentés
 
*A noter que les moyens financiers augmentés ne sont en aucun cas versés par l'Assemblée Nationale, il s'agit d'une dotation fixe à se partager entre tous les groupes.
 
Avant la création de ce groupe, nous étions étiquetés comme députés non inscrits, ce qui ne nous permettait pas de pouvoir nous exprimer comme nous le souhaitions (1 question toutes les 8 séances) ce qui nous isolait complètement par rapport au gouvernement.

Pour plus d'actualités suivez le compte Twitter du groupe


 

Création du groupe parlementaire "Libertés et Territoire"


Liste des membres:

Philippe Vigier
, député (ex-UDI Agir et Indépendants) de l'Eure-et-Loir, co-président 
Bertrand Pancher, député (ex-Mouvement radical) de la Meuse, co-président 
Sylvia Pinel, député (ex-Mouvement radical) du Tarn-et-Garonne, 1ère vice-présidente 
Jean-Félix Acquaviva, député "Pè A Corsicade la 2ème circonscription de Haute-Corse, vice-président chargé des territoires. 
Jean-Michel Clément, député (ex-LREM) de la Vienne, vice-président. 
Paul-André Colombani, député "Pè A Corsicade la 2ème circonscription de Corse du Sud 
Michel Castellani, député "Pè A Corsicade la 1ère circonscription de Haute-Corse 
Olivier Falorni, député (ex-Mouvement radical) de Charente-Maritime 
Jeanine Dubié, député (Ex-Mouvement radical) des Hautes-Pyrénées 
M'jid El Guerrab, député (ex-Mouvement radical) des Français établis hors de France 
Charles Amédée de Courson, député (ex-UDI) de la Marne 
Yannick Favennec, député (ex-UDI) de la Mayenne 
François Pupponi, député (ex-PS) du Val d’Oise 
François-Michel Lambert, député (écologiste, ex-LREM, membre de l'UDE) 
Paul Molac, député (ex-LREM) du Morbihan 
Sylvain Brial, député (Non-inscrit) de Wallis-et-Futuna. 




Facebook
Twitter