[Lutte contre l'accaparement du foncier agricole en Corse]


Je me félicite de l'adoption aujourd'hui, lors de l'examen du texte relatif à la régulation de l'accès au foncier agricole, d'un amendement que j'ai déposé afin d'obtenir un rapport évaluant l’étendue de l’accaparement et de la concentration excessive des terres agricoles dans la Collectivité de Corse et les territoires ultra-marins.
 
Ce rapport devra servir de base à la reconnaissance des particularités de la Corse liées à son insularité et devra permettre d'adapter un outil spécifique répondant à notre besoin de lutte ce phénomène d’accaparement, notamment à travers le renforcement du droit de préemption de la SAFER, mais aussi notre besoin de favoriser l’installation des agriculteurs corses pour renouveler les générations agricoles.
 
Je tiens à remercier tout particulièrement mon collègue le rapporteur du texte, M. Jean-Bernard Sempastous, pour son travail remarquable et pour l'avis très favorable qu'il a donné à cet amendement, témoignant de son intérêt pour la Corse et ses agriculteurs, partagé par le Ministre M. Joël Giraud.





Facebook
Twitter