Protection de la biodiversité


Profondément déçu de voir "rejeté", sur un vote ex-aequo et ce malgré l'avis favorable des différents rapporteurs, l'amendement que j'ai déposé dans le but de flécher 50 millions d’euros supplémentaire vers l’Office français de la biodiversité.
 
Cette enveloppe aurait permis de renforcer notre politique en faveur de la biodiversité alors même que les chiffres sont de plus en plus alarmants : en France, la population des oiseaux, bon indicateur de l’ensemble de la biodiversité, a chuté en dix ans de 40 % pour les chardonnerets et d’un tiers pour les oiseaux vivant dans des milieux agricoles.
 
L'Etat ne se donne malheureusement pas les moyens de mettre en place la transition écologique qui s'impose.




Facebook
Twitter