Question orale sur la clinique de Porto-Vecchio et sur l'organisation de la santé dans l'extrême sud


Aujourd’hui dans l’hémicycle j’ai interrogé le secrétaire d’Etat Taquet sur la situation financière problématique de la clinique de Porto Vecchio.

Cet établissement a un modèle de financement déficient qui met en danger les employés et l’accès aux soins des patients.

Un audit a été commandité par le Ministère que la direction, l’ARS et la DRFIP n’ont pas voulu me communiquer. Lorsque j’interpelle le secrétaire d’Etat sur ce point : aucune réponse.

Mais qu’est ce que contient cet audit sur la façon dont les impôts de mes concitoyens sont injectés dans la clinique ? Qu’est-ce que l’Etat a à cacher ?






Facebook
Twitter