Questions au Gouvernement ; Prévention et sanction des violences lors des manifestations


Je suis intervenu avec mes collègues sur le projet de loi anti-casseurs : j’ai dénoncé une dérive commise par ce texte liberticide, inutile et dangereux, qui n’aboutira qu’à limiter le droit de manifestation au lieu de punir les individus violents qui décrédibilisent le mouvement des gilets jaunes.
Cette loi, adoptée aujourd’hui dans l’urgence, pourrait devenir demain une arme redoutable entre les mains d’un gouvernement autoritaire.
Le législateur crée un monstre qui se retournera contre le Peuple.



Facebook
Twitter