Videos In Palazzu Bourbon
Ce soir en hémicycle j'ai apporté mon soutien à mon collègue de groupe, le député breton Paul Molac, qui rapporte une proposition de loi de défense des langues régionales.

J'ai rappelé que nos langues sont notre richesse et que nous ferons tout pour ne pas les laisser mourir.

 #LinguaCorsa #LinguaViva
 
 

Vendredi 14 Février 2020
Ce matin j'ai tenu à rendre hommage aux 600 personnels de la sécurité civile, pompiers, pilotes de Canadair, venus de Corse, du Var du Vaucluse et qui luttent depuis des jours afin de sauver le Massif de Bavedda.

Les Aiguilles de Bavedda sont à la Corse ce que Notre Dame est à Paris.
Hommage à l'engagement des personnels de sécurité civile à Solaro et Bavedda

Jeudi 13 Février 2020
Ce matin nous avons fait adopter la proposition de loi visant à interdire les matchs le 5 mai. J’ai pris la parole pour rendre hommage aux victimes.
Ce texte est l'aboutissement du combat légitime du Collectif des victimes depuis 28 ans.

Les Marchands du temple n'ont pas joué le jeu, le Législateur est donc intervenu et a largement adopté la proposition de loi de mon collègue Michel Castellani dans un grand moment d'émotion. 
 
#PasdeMatchle5mai 
Un ci scurderemu mai !
Adoption de la proposition de loi pour le 5 Mai

Jeudi 13 Février 2020
Ce matin, dans le cadre de la semaine de contrôle parlementaire, j'ai interrogé Madame la ministre Agnès Buzyn sur les moyens de lever les nombreuses complications administratives imposées aux médecins généralistes en raison de l'interdiction de prescrire certains médicaments.

Ces complications administratives diminuent le temps médical disponible et exposent les patients vivant dans le rural à une inégalité d'accès aux soins, notamment dans certaines situations il faut prescrire en urgence (soins palliatifs avec le midazolame, coliques néphrétiques avec le kétoprofène, crise d'asthme avec ventoline aérosol)

Des réponses doivent être trouvées afin de lever ces complications qui se répercutent sur le bien-être des patients.
Question au Gouvernement sur la lutte contre les déserts médicaux

Jeudi 9 Janvier 2020
Hier soir en hémicycle, alors que la Corse connaît une grave crise des déchets j'ai soutenu mon collègue Jean-Felix Acquaviva qui présentait un amendement visant à étendre à la Corse un dispositif de soutien majoré aux éco-organismes dont vont bénéficier les autres îles.

Cette facilité a été refusée de façon dogmatique au nom de l'absence de la Corse dans la Constitution alors qu'elle est dans une situation similaire à l'Outre-mer du point de vue de l'insularité.
ECONOMIE CIRCULAIRE : refus d'accorder un soutien majoré des éco-organismes

Jeudi 19 Décembre 2019
ÉCOCIDE : Détruire un écosystème, c’est la même chose que raser une ville de la carte, que déporter un peuple, qu’exterminer une nation.

Hier à l'Assemblée nationale, je me suis exprimé à la tribune pour défendre la proposition de loi de mon collègue Christophe Bouillon visant à reconnaître le crime d'écocide.

L'écocide c'est la mise à mort d'un écosystème qui condamne à terme la vie végétale, animale mais aussi humaine qu'il abrite. Nous ne pouvons rester les bras croisés face au démantèlement des écosystèmes de la Terre du fait d'agissements humains criminels insuffisamment réprimés comme l'atteste la faiblesse des condamnations au titre du droit environnemental actuel.

Cette reconnaissance d'inscrit dans la lignée des travaux menés par la juriste Valérie Cabanes. Je déplore que mes collègues l'aient rejetée. Mais la prise de conscience s'opère de plus en plus et le combat doit donc continuer plus que jamais car le temps presse pour les futures générations.
Reconnaissance du crime d'écocide

Vendredi 13 Décembre 2019
En commission du développement durable, j'ai interrogé M. Dubreuil, proposé aux fonctions de Directeur général de l'Office Français de la Biodiversité (OFB).

J'ai notamment déploré l'absence de cogestion des parcs marins avec les exécutifs locaux et ai insisté sur la nécessité de ne pas créer de doublons entre l'OFB et l'Office d'environnement en Corse.
COMMISSION : Audition du Directeur de l'Office français de la biodiversité

Mercredi 11 Décembre 2019
Amputation de 15 millions d'euros du budget de l'Aide médicale d'Etat (AME) : une mesure inique et contreproductive. Les personnes écartées de son bénéfice risqueront de développer des pathologies non prises en charge et de créer des bombes sanitaires à retardement sur le territoire.

J'ai interrogé la ministre Agnès Buzyn sur la réforme de ce dispositif ce matin en rappelant que la lutte nécessaire contre la fraude ne doit pas servir de prétexte à un affaiblissement général du mécanisme

Jeudi 7 Novembre 2019
1 2 3 4 5 » ... 7


Facebook
Twitter